Chouette chantier chaux-chanvre

Ca s’est passé le dernier week-end de juin, Damien, Guillaume, Eric et Vincent ont enduit le mur en pierre de la chambre d’Anouk avec un mélange chaux-chanvre.

La bétonnière d’un ami de Guillaume a trôné dans le garage à côté de la machine à laver…

Pour les néophytes, un enduit chaux-chanvre, ça ressemble à du céleri-rémoulade. L’intérêt d’un tel enduit est d’isoler tout en laissant le mur respirer.

Il se compose de paille de chanvre en vrac, c’est à dire de chenevotte, et de chaux naturelle faiblement hydraulique (NHL2) Terechaux. Nous avons choisi du chanvre cultivé localement par des paysans regroupés au sein de l’association Lo Sanabao et de la Chaux de St Astier.

Côté épaisseur, nous avons fait environ 7-8 cm, en 3 couches. Auxquelles il faut ajouter le gobetis, ou couche d’accroche : un mélange fin de chaux (NHL3,5) et de sable, sur lequel on viendra poser l’enduit.

Pour les quantités, nous avons appliqué la formule suivante : surface en m2 x épaisseur en m = volume chanvre en m3.

Pour la finition, nous ne savons pas encore si nous allons laissé tel quel -nous avons fait la 3e couche assez lisse- ou  si nous allons poser un enduit de finition ou un badigeon à la chaux… En tout cas, il faut compter plusieurs mois pour un séchage complet. Mais ça n’empêche pas d’utiliser la pièce. Attention toutefois, les premières semaines, le séchage dégage beaucoup d’humidité.

Un grand merci à Guillaume, Vincent et Eric venus nous prêter main-forte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s