Chaud chaud chaud, chez nous l’hiver sera chaud

Et oui, après 5 ans à économiser et à isoler, nous avons enfin notre chaudière à granulés de bois ! Une rolls comparée à notre vieux tacot à fioul. Elle a été installée en novembre, juste avant les grands froids. Pour cela nous avons vidé le garage du fouillis entreposé depuis des années. Allers-retours à la déchetterie, organisation optimale de la cave en mode Tétris et dépôt temporaire des vélos chez la voisine et zou, le garage était prêt à accueillir le silo à granulés.

Nous avons opté pour un modèle de 4,7 tonnes version compact c’est à dire plus haut que large (plus cher mais quand les mètres carrés sont précieux…). La chaudière est une Ökofen, top moderne (à écran tactile, hi hi) et bien-sûr programmable. Nous avons programmé 20°C entre 7h et 9h puis entre 17h et 22h et toute la journée le week-end.
La nuit, et la semaine entre 9h et 17h, ça descend à 17°.
Si l’on veut moduler sans changer nos programmes, il nous suffit d’actionner la commande installée dans la cuisine. Un vrai luxe pour nous qui avions une vieille chaudière peu performante, entièrement manuelle et sans sonde pour mesurer la température ! Là, il fait juste TROP BON chez nous et… ça se fait tout seul !

Petite visite du garage…

DSC_1050

Les granulés chauffent également un ballon d’eau chaude, qui, en été, lorsque qu’on coupera la chaudière, se fera électrique. Pratique.

DSC_1048

On a un petit coin buanderie au garage avec la machine à laver et un petit évier à côté. C’est roots, mais vachement mieux qu’avant ! Juste en face, nous avons remis les étagères et nos victuailles car notre garage, à défaut d’accueillir une voiture, est donc à la fois une chaufferie, une buanderie et un cellier !

DSC_1047 DSC_1044

Les voisins ont été patients car j’ai profité de ces travaux de chauffage pour faire déplacer le compteur d’eau à l’extérieur de la maison devant le garage. Résultat : une tranchée d’un mètre de profondeur dans la rue, des heures de marteau piqueur, le bonheur !

DSC_1014DSC_1011

Quand à l’aspect économique, je vous en reparlerai dans un an, histoire d’avoir à comparer. Mais a priori on devrait dépenser moins qu’avec le fioul.

Pourquoi une chaudière à granulés ?
Je précise, pour les sceptiques, que dans une maison de 3 étages (et 4 niveaux), relativement cloisonnée, et déjà dotée d’un réseau de radiateurs à eau, une chaudière est plus intéressante que des poêles ou des radiateurs électriques.
Quant au choix du combustible, à la campagne nous n’avons pas le gaz de ville. C’est donc fioul ou bois. Les chaudières à bois-bûches nécessitent d’être rechargés tous les jours, ça caille dès qu’on s’en va, et vu l’inertie d’une vieille maison en pierre, il faut 3 jours pour retrouver une température ambiante agréable quand c’est descendu trop bas. Donc les bûches, c’était vraiment pas pour nous. Reste ensuite les granulés ou les plaquettes (bois déchiqueté). Les plaquettes c’est bien, c’est local, mais c’est plutôt adapté aux immenses bâtiments, aux collectivités (chaudières sur-puissantes, livraisons en tracteur, pièce de stockage accessible). Pour les maisons individuelles, le granulé convient mieux. Voilà !

Une réflexion sur “Chaud chaud chaud, chez nous l’hiver sera chaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s