Une étape se termine…

J’ai commencé ce blog à 30 ans, enceinte et fraîchement propriétaire.
Aujourd’hui, la maison est finie et les enfants ont grandi… j’ai décidé d’arrêter ce blog.

Bon, évidemment, il reste encore l’entrée à isoler, les volets à peindre, la cuisine à finir… Donc la maison n’est pas vraiment terminée. Et les filles sont encore petites à 5 et 3 ans, mais les affaires de bébé ont maintenant disparu, on trie, on donne, on vend… Charlotte va à l’école et commence à écrire son prénom, ses siestes se font plus rares, Anouk se rapproche de la lecture, on fait des projets de vacances découvertes ou culturelles avec elles…

dessin-anouk-mayer

Je ressens la fin d’une étape, celle de la construction d’un foyer. Maintenant, avec mon compagnon, notre énergie est davantage tournée vers l’extérieur, nos activités professionnelles bien-sûr, mais aussi nos engagements associatifs, nos loisirs…

Ce blog, je l’ai créé pour raconter les travaux, l’aménagement  et la déco de la maison puis j’y ai aussi parlé de la vie dans cette maison, avec ses nouvelles habitantes. Durant ces 6 ans, Si j’avais un marteau, devenu ensuite Ce serait le bonheur, m’a aidé à sublimer la construction de notre foyer, cette période intense, éprouvante et magique, faite de travaux et de bébés. Il m’a permis de voir tout ce qui est passionnant dans la sphère domestique. Et d’ailleurs aujourd’hui je peux écrire que c’est le bonheur. Pourvu que ça dure !

J’arrête ici l’aventure bloguesque et je vous souhaite, chers lectrices et lecteurs, de toujours écouter votre petite voix intérieure, celle qui sait toujours ce dont vous avez besoin, libre du jugement (des autres ou de vous même).

Je continue en revanche d’épingler mes inspirations sur Pinterest (déco mais aussi mode, cuisine…) et je me mets à Instagram. Alors à bientôt les amis !

Publicités

La vie en tourbillonnant

20150901_085522

DSC_0005

DSC_0042

DSC_0054

DSC_0058

DSC_0069

DSC_0086

DSC_0744

DSC_1632

DSC_1640

DSC_1651

DSC_1705Habiter une maison de trois siècles, toute en en hauteur, choisir de vivre à la campagne mais en centre-bourg, rénover au naturel, décorer chic et humble, lire des tonnes de magazines de décoration (sic), de politique, de jardin ou de cuisine, des romans et des albums jeunesse, aller au cinéma municipal, boire (trop) de thé noir Douchka, flâner sur tout un tas de blogs, cultiver des plantes médicinales et les faire sécher pour créer ses mélanges de tisanes, faire pousser des patates, de la rhubarbe, des framboises et des blettes dans un jardin partagé, faire ses courses au marché de producteurs locaux bio le samedi matin, cuisiner des viandes et des plats vegan, des St Jacques très classe et des biscuits sans gluten, entendre je veux des pâtes plusieurs fois par semaine, inviter des amis et des enfants (souvent), acheter des vêtements d’occasion (un peu), s’offrir des vêtements fabriqués en Italie, en Roumanie, en Tunisie ou en France plutôt qu’en Chine ou au Bangladesh (pas assez), chanter, danser, nager, jouer au basket, se promener dans la nature (si peu !), regarder Peppa Pig, les princesses Disney, Madagascar et Cars, installer des mondes playmobil, jouer à la maîtresse au papa et à la maman aux barbies aux poneys, se faire des câlins par milliers, ranger et déranger sans cesse, vouloir vivre mieux avec moins mais dépenser sans compter en fromages et en chaussures, faire partie de 5-6 associations à 2, animer des émissions de radio, aller à des réunions (encore maman !), voir des spectacles de danse, prendre des photos parfois belles, prendre soin de ses enfants, de ses frères, soeurs, neveu, nièce, parents, cousins, avoir une jolie coupe de cheveux, abandonner le maquillage mais se mettre au rouge à lèvres, passer son chemin au rayon cosmétiques, ne jurer que par les huiles végétales, se soigner au doliprane (trop), aux huiles essentielles et à l’homéopathie (enfin), se laver avec les savons de Sandrine et s’hydrater le corps avec les baumes de Johanna, prendre un contrat chez Enercoop, regarder films et dessins animés sur un vieil ordinateur et se passer de télévision depuis toujours, vivre avec une seule (grosse et vieille) voiture, gérer n’importe comment les comptes en banque, détester toute tache liée aux assurance-impôts-sécu-mutuelle-caf-et-cie, adorer manger au restaurant, rêver de voyager en famille, préparer des vacances en Bretagne, en Corse ou Pays basque, organiser des fêtes, des dîners, des week-ends en famille ou entre amis, avoir une obsession pour certaines marques de fringues ou de décoration (chut), faire perpétuellement évoluer sa vie professionnelle, travailler, aller à l’école, vouloir toujours plus de temps libre, prendre de plus en plus de temps libre…

Des fêtes pleines de magie

Comme tous les ans, nous avons passé le réveillon et le jour de Noël dans la maison de ma famille en Dordogne, avant de rejoindre le Bocage bressuirais pour le week-end dans la famille de Damien. Cette année, j’ai pris beaucoup de plaisir à décorer la table du réveillon. Du doré, du vert, du lierre, des pommes de pin… Une table chic et nature à la fois !DSC_1468

DSC_1483Pour la table du repas du week-end, le rouge était à l’honneur avec les petites décorations de Noël fabriquées par les filles à l’école.DSC_1602Ces fêtes ont été très agréables, de beaux moments avec nos soeurs, notre adorable petit neveu, nos cousins, nos parents et grand-mère.DSC_1505

DSC_1528

DSC_1535

DSC_1596

DSC_1647Pour terminer 2015, nous avons fait une fiesta d’enfer avec les copains et les migrants de notre village, c’était juste génial ! Que 2016 soit une année de partage et de gaité, où l’on prenne soin les uns des autres !DSC_1605

Joli moment autour du sapin

Ca y’est nous avons décoré le sapin de Noël ! Les mêmes boules que l’an dernier, mais cette année, les filles ont grandi et je n’ai pratiquement rien fait, elles ont géré !
DSC_1375

DSC_1378

DSC_1381

DSC_1384

DSC_1387

DSC_1406Le résultat est plutôt réussi, non ?

De mon côté, j’ai ajouté une touche très « Noël scandinave » au buffet, avec la peluche renne d’Anouk et une guirlande en origami (cadeau Cyrillus). Et sur le petit meuble du salon, une guirlande lumineuse « bouquet de lumière » dans un vase, et des pommes de pin dorées. Simple mais poétique !

DSC_1404

 

DSC_1415

Pas de calendrier de l’avent en revanche, car je n’aime pas cette idée de mesurer l’attente vers les cadeaux (car soyons honnêtes, c’est de cela qu’il s’agit), et encore moins avec des calendriers garnis de friandises ou de petits cadeaux. Beaucoup de mères font de superbes calendriers DIY, ça me fait envie, mais je n’ai vraiment pas le courage ni le temps d’en confectionner. Parmi ceux qui sont vendus dans le commerce touts faits, les plus sobres ont ma préférence. J’en ai croisé en joli où chaque jour apportait un santon en bois pour former une crèche.

Joyeux Noël !

T’as le look cocotte (automne)

 

 

 

DSC_1170-pte

DSC_1172-pte

DSC_1176-pte

Ce matin, on joue les mannequins avant de partir à l’école. Avec des tenues qu’elles ont choisies toutes seules !
Des jolis vêtements de chez Vert Baudet, Cyrillus, Petit Bâteau, Boden, ou encore Soeur, la marque de cette adorable robe écossaise trouvée d’occasion sur vide-dressing.com.

T’as le look cocotte (automne)

J’avais un peu laissé tomber cette rubrique ces derniers temps… mais je ne me lasse pas de cette série de photos faites le week-end dernier chez mes parents. On avait le temps alors j’ai fait des macarons à Anouk, et Charlotte a voulu pareil. Avec leurs tenues assez classique, rouge, marine et gris, elles faisaient très petites filles sages, et ça m’a donné envie de les photographier. Sauf qu’elles ont fait les folles sur le canapé. Trop drôles mes petites canailles pas si sages…

DSC_0424-pte

DSC_0432-pte

DSC_0433-pte

DSC_0436-pte

girls-pte

Une saison au jardin

Ca y’est, on a ressorti les manteaux d’hiver (il fait en dessous de 10° le matin quand on part à l’école), rempli le silot de granulés de bois, et redémarré la chaudière. L’automne est entamé, on traîne moins dans le jardin.
Notre jardin, il est minuscule, mais on y est bien. Nous avons gardé plusieurs plantes qui étaient là quand on est arrivé : lilas blanc, rosier, hortensias, buis. Très vite, j’y ai planté des aromatiques (menthe, sauge, estragon, lavande, persil, ciboulette, mélisse, sarriette). L’année dernière, j’ai modifié la forme pour faire une sorte de U avec, au centre, du gazon, et j’ai déplacé quelques plantes, mis des fleurs de Pyrèthre (qui, elles, n’ont pas de pucerons !!!) à la place de marguerites (dévorées par lesdits pucerons)…DSC_2483

DSC_2481Cette année, j’ai terminé de dessiner la structure avec de nouvelles plates-bandes, et j’ai ajouté quelques graminées, des annuelles champêtres : cosmos, bourrache, souci, nigelle, benoîte, heuchère… Comme j’aime faire mes tisanes, j’ai ajouté de nouvelles aromatiques : agastache anisée, monarde -magnifiques fleurs rouges-, oseille -pour les omelettes-, origan doré, hélicryse (immortelle). Comme ça commençait à faire beaucoup, j’ai fait des étiquettes en ardoise, style jardin de curé.DSC_2266

DSC_2265

DSC_2232

DSC_2229

DSC_2224Tous les ans c’est pareil, je commence à m’activer en avril pour nettoyer et gratter la terre, faire quelques semis, puis je me ravitaille lors de la fête des fleurs à Eymoutiers, ou chez Jardiland (première visite cette année… j’ai cru que j’allais tout acheter !!!). Après les saints de glace, je plante, puis j’observe, fébrile, la croissance de tout ça. En juin, mes massifs sont impeccables, mais à partir de juillet, tout devient énorme, je mets des tuteurs pour soutenir certaines plantes. En août, les massifs sont envahis de mauvaises herbes, je suis vachement moins motivée qu’en juin ! Là, nous sommes début octobre et ça faisait bien un mois que je n’avais pas entretenu ! Mais l’avantage c’est qu’en une heure, t’as tout fait : tondre au rotofil, tailler le buddleia énorme qui s’est installé là tout seul et bouchait la vue des hortensias, éliminer le faux framboisier (un hybride aux fruits acides, beurk), contenir l’extension de la bourrache, tirer sur le liseron envahisseur, et couper quelques fleurs pour un (dernier ?) bouquet…DSC_2478

DSC_2479

DSC_2484

DSC_2476-bisPour les filles, ce petit espace est une véritable salle de jeux. Il y avait le bac à sable, les matelas, la trottinette, et pour leurs anniversaires, elles ont eu une petite maison en bois. Le bonheur ! Elles inventent des tas d’histoires, fabriquent des potions à base de sauge, se font une deuxième cabane sous l’étendoir à linge, s’amusent sur la transat.DSC_2283

DSC_2262

DSC_2206C’est sûr, on rêve souvent avec Damien de faire une jolie terrasse en bois sur le ciment, de mettre un nouvel escalier à la place de cette horreur de béton, mais du coup on se dit et pourquoi pas un balcon tant qu’on y est… Et si on refaisait la façade avec un bardage bois et de l’isolant derrière ???? Résultat on ne fait rien parce qu’en vrai, on voudrait bien tout refaire, mais c’est énorme, cher, chronophage, pas la priorité, donc on laisse tomber.DSC_2347Et on profite quand même de notre petit coin de paradis dehors !